Perret Opticiens
 
Nous sommes une famille d'opticiens depuis trois générations et nous avons plusieurs centres d'activités, en lunetterie, verres de contact, instruments optiques. 
 
 

English 

Deutsch   


 


 

 

 

 

 

 

 

 


 



SYMPTÔMES OCULAIRES

L'œil rouge

 

Cette page contient:

Introduction: L'œil rouge

L'œil rouge est causé par une multitude de facteurs; presque tous les symptômes d'inconfort le provoquent. La rougeur se situe sur le ‘blanc de l’œil’. Celle-ci peut être due à l'engorgement des vaisseaux sanguins ou à une hémorragie de surface. La localisation et l'image, ainsi que les symptômes associés, sont importantes pour faire un diagnostique.

Cette page donne quelques causes d’œil rouge, qui ne sont pas abordés ailleurs; ainsi que des liens pour d'autres pages de symptômes et de diagnostiques.

Conditions:

Pour des explications anatomiques ANATOMIE

Conjonctivite

La conjonctivite ou ‘l’œil rose’, est une infection de la couche au-dessus de la sclère, la conjonctive qui est également la couche interne des paupières. Cette infection est causée soit par un virus soit par une bactérie.

La conjonctivite virale, commune chez l'adulte, est extrêmement contagieuse (même par contact indirect). Elle peut être la conséquence d'un simple refroidissement. Les yeux deviennent injectés et démangent. On constate souvent un larmoiement et des dépôts de mucus, ainsi que des paupières gonflées. Les deux yeux sont affectés. Le traitement consiste à réduire les symptômes, puisque qu’il n’y a pas de remède contre ces virus. Le traitement dure généralement 2 semaines. Il faut se laver les mains après avoir touché les yeux.

Les conjonctivites bactériennes sont communes chez les enfants. Les yeux sont rouges, les paupières enflées avec éventuellement des décharges de pus. Les conjonctivites bactériennes sont contagieuses par contact direct. Le traitement consiste en administration d'antibiotiques, de pommades ou de pilules. Une culture peut être faite pour déterminer la bactérie en cause, afin de donner le bon antibiotique.

 

Hémorragie subconjonctivale

Une hémorragie subconjonctivale apparaît d'une façon soudaine, spontanée, et provoque une tache rouge bien délimitée, à la surface de l’œil. Ce phénomène est causé par un petit vaisseau qui saigne dans la conjonctive. Ceci n'est pas douloureux et n'affecte pas la vision. La rougeur semble néanmoins assez dramatique. Ce phénomène apparaît spontanément après un traumatisme, un mouchage ou une toux. Une forte pression sanguine est une autre cause possible. La rougeur disparaît généralement après une semaine.

Subconjunctival Hemorrhage

Episclérite

L'épisclérite est une inflammation de la couche fibreuse au-dessus de la sclère (couche blanche de l’œil). Dans ce cas, une zone de vaisseaux injectés à la surface de l’œil. Cette condition peut être associée à une légère irritation et parfois à une Iritite. Cette affection disparaît parfois d'elle-même, mais peut être récurrente; elle peut affecter les deux yeux et être associée à la goutte.
 

Toxicité des collyres

Beaucoup de collyres, qu'ils soient sur ordonnances ou non, peuvent créer des irritations oculaires ou des allergies, surtout s'ils sont utilisés sur une longue période. Tous les collyres (les solutions pour verres de contact) contiennent des conservateurs, sauf si cela est spécifié sur l'emballage. Ceux-ci sont souvent la cause d'irritation et de rougeurs des yeux.

Une prescription d'antibiotique peut être efficace pour traiter une infection, mais peut également causer une irritation et des rougeurs prolongées, donnant l'impression que la conjonctivite n'a pas été traitée. Certains collyres sont connus pour provoquer des rougeurs et de légères brûlures.

Certains collyres vasoconstricteurs blanchissent et diminuent les rougeurs. Si ces gouttes sont utilisées pour masquer une irritation, les rougeurs réapparaissent après l'arrêt des gouttes. Ce qui pousse à en utiliser d'avantage.

 

Pingueculae

 

 
 

 

     Pterygium

 

Un Pterygium est une prolifération non cancéreuse de la conjonctive sur la cornée. Il débute à partir d'un ‘pingueculae’, un épaississement des fibres élastiques de la conjonctive de chaque côté de l’œil. Un pterygium a une ‘tête’ qui  progresse sur la cornée et pousse vers son centre. Le corps du pterygium apparaît rouge avec des vaisseaux sanguins.
Le pterygium pousse progressivement en direction de la pupille, et peut nécessiter une intervention chirurgicale pour prévenir une perte de vision. La rougeur peut être contrôlée par des collyres . Le pterygium semble être plus fréquent chez les personnes ayant un métier au grand air et dans les latitudes du sud. Il doit être enlevé mais peut être récurrent. 

Autres symptômes de douleur trouvés dans d'autres pages

Problèmes allergiques: usuellement avec démangeaisons et irritation.
Blépharite : démangeaisons, brûlure, irritation des paupières.
Cellulite des paupières (infection): gonflement des paupières.
Problèmes de verres de contact : douleurs, sensation de gêne, de grattements.
Abrasion cornéenne : douleurs, larmoiement, sensation de corps étranger dans l'oeil.
Oeil sec : irritation, grattements, parfois larmoiement.
Ectropion- retournement externe de la paupière: grattements, douleurs, larmoiement.
Entropion- retournement interne de la paupière : grattements, douleurs, larmoiement et supuration
Glaucôme (aigu) : douleurs, vision floue.
Iritite : douleurs, sensibilité à la lumière, vision floue.
Phlycténulose : sensation de corps étranger dans l'œil, brûlures, démangeaisons.
Sclérite : douleurs, vision floue.
Maladie de la thyroïde : sensation de grattements, vision double ou floue, oeil exorbité.
Trichiase (retournement interne des cils) : sensation de corps étranger dans l'œil, douleurs, larmoiement.

 

 

Copyright © [2012 [Informoptic CH-1227 Carouge/GE Switzerland ]. All rights reserved